Le musulman, la paresse et la consommation

assalâmu ‘alaykum

wakeup.jpg

Source : anciennement Mooslym

N.B. : Ce rappel est bénéfique et d’actualité ma sha Allah Cependant je mettrai juste des guillemets et une réserve concernant le paragraphe sur la sorcellerie car oui à l’heure actuelle, bon nombre de maladies sont liées à la sorcellerie malheureusement

Le musulman, la paresse et la consommation

Allah (Le Très-haut) dit : « ô vous les croyants ! Mangez des aliments sains et bien acquis que Nous vous avons offerts » (Sourate La Vache – Verset 172)

« Sois attentif à tout ce qui t’es utile et demande l’aide d’Allah mais ne baisse pas les bras » et « … mangez des aliments sains et bien acquis. » nous oblige par exemple à regarder de plus près ce que nous déposons dans nos assiettes, à ce que nous faisons pour protéger et renforcer corps, mental et nature, à ce que nous achetons, comment nous prenons soin de nos enfants et de nos familles et à se demander si nous mangeons et vivons vraiment pour Allah.

Comment cela, faible et paresseux ?

La plupart du temps nous ne faisons pas le lien entre ce que nous mangeons, nos excès et le fait que nous tirer du lit pour la prière de la nuit (qayam el layl) ou de l’aube (subh) est aussi pénible que de défaire un nœud mouillé avec les mains attachées, le lien entre la concentration, la régénération, la mémoire, la lourdeur, le stress, les mycoses, la migraine, le rhume, les mauvaises pensées et ce que nous ingurgitons et comment nous mangeons. Nous mettons cela, comme nous l’entendons si souvent sur le compte des autres ou de l’environnement, c’est que, « écoute mon enfant, c’est le monde dans lequel nous vivons, nous n’avons pas le choix, maintenant fini ton roulé de déchets de dinde, ta purée de flocons batata et ton verre de Kouka », nous disait papa.

D’autres ont un sens de l’humour si développé que la cause de tout leur maux est « si sûr ! si li mouvaize œil ! », les diables, la sorcellerie, le piment tunisien ou le gingembre africain et toute la panoplie de tendances en vente libre sur les forums du paisible fleuve « web el halal », des excuses qui même si elles s’avèrent vraies, nous expatrie de la remise en question, (ah non ! trop fatiguant, je monte par l’escalator), pour mieux rester ces croyants, faibles et paresseux quand il s’agit d’exécuter le bien qu’Allah nous souhaite et rapides comme un coup de « twitt » quand il s’agit de dollars, ou que nous nous sentons coupables de cette absence totale de volonté.

Enfin, nous sommes des pêcheurs, c’est notre destin, et Allah (Le Très-haut) Est Doux, donc repentons-nous, déjà, de cette conscience, ce sera déjà bien. Lire la suite

[Sunnah] Consommer des dattes

assalâmu ‘alaykum

dattes2

Il est méritoire de manger des dattes au sahour ◀

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit :
« Quel bon sahour pour le croyant sont les dattes ».

(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°2345 et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Abi Daoud)

عن العرباض بن سارية رضي الله عنه قال : دعاني رسول الله صلى الله عليه وسلم إلى السحور في رمضان فقال: هلم إلى الغذاء المبارك

(رواه أبو داود و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١٠٦٧)

 Il est préférable de rompre par des dattes

 D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (صلى الله عليه وسلم) rompait son jeûne avant de prier (*) en mangeant des rutabs (رطب – dattes fraîches), si ce n’était pas avec des dattes fraîches alors avec des dattes sèches et si ce n’était pas avec des dattes sèches alors avec quelques gorgées d’eau ».

(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°2356 et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Abi Daoud)

عن أنس بن مالك رضي الله عنه : كان رسول الله صلى الله عليه وسلم يفطر قبل أن يصلي على رطبات فإن لم تكن رطبات فتمرات فإن لم تكن حسا حسوات من ماء

(رواه أبو داود في سننه رقم ٢٣٥٦ و صححه الشيخ الألباني في تحقيق سنن أبي داود)


[Rappel] La musulmane est modérée dans sa boisson et son manger

assalâmu ‘alaykum

La musulmane est modérée dans sa boisson et son manger

une-piece-a-vivre-3

La musulmane tient constamment à ce que son corps soit sain, solide et énergique, loin de l’obésité et du ramollissement des muscles.

Pour atteindre cet objectif, elle s’abstient de manger avec avidité ou intempérance, et doit se contenter de consommer ce qui lui permet de conserver la santé, l’énergie et l’aptitude physique de son corps.

En suivant ce régime, elle applique les directives de l’islam qui recommande la modération en matière de nourriture et de boisson.

Allah ‘azawjel dit (traduction rapprochée) :

 « ….. Et mangez et buvez, mais n’outrepassez pas les justes limites car Allah n’aime pas ceux qui les outrepassent. » S.7 v.31.

 Le Messager d’Allah :bism2-1fee32: a dit :

 « le pire récipient que l’homme puisse remplir est son estomac. Si toutefois, il éprouve le besoin de le faire, qu’il consacre un tiers pour la nourriture, un tiers pour l’eau et un tiers pour sa respiration. » Rapporté par At Tirmidhi dans al Jami’ as-sahih.

On rapporte à ce même sujet que ‘Umar ibn Al Khattab a dit :

« gardez vous de remplir le ventre en mangeant ou en buvant ! Cela corrompt le corps, cause les maladies et entraine la paresse quant à l’accomplissement de la prière. Tachez plutôt de manger et de boire avec modération ; cela est bénéfique pour le corps et loin de l’excès. Certes, Allah n’aime pas trop l’obèse ventru car l’homme ne sombre dans la perdition que lorsqu’il s’occupe des ses concupiscences au détriment de sa religion. »

Il est évident qu’une musulmane s’abstienne de consommer tout produit narcotique illicite.

Mais pour mieux entretenir sa bonne santé, elle évite même l’accoutumance aux excitants.

Elle évite aussi un bon nombre de mauvaises habitudes propres aux sociétés non musulmanes et qui ont, hélas, envahi notre société, et dont notamment les veillées insignifiantes que certains occupent par la distraction et le passe-temps.

Elle s’endort tôt pour se lever tôt et entreprendre ses activités quotidiennes.

En s’astreignant à ce régime sain et naturel, elle se sentira toujours dotée d’énergie, de force et de vivacité.

Elle accomplira ses obligations et ses taches ménagères avec spontanéité et efficacité, car aucune mauvaise habitude n’aura exténué ses forces ou diminué son énergie.

Elle sait que le Prophète :bism2-1fee32: a indiqué qu’un croyant fort est meilleur et plus aimé d’Allah qu’un croyant faible ; d’où sa persévérance à suivre un mode de vie salubre.

Retranscription du chapitre 2 du livre « la personnalité de la musulmane » de Al Hachimi. par Oum Maryam wa AbdAllah.

Dr. Mohammed Ali Al-Hachimi

*******************************************************

Source :

* copié du site http://naturelletoutsimplement.eklablog.com/
* crédit photo : google

« Le mérite de la faim, de la vie rude et de se limiter à peu de nourriture, de boisson, de vêtements et d’autres plaisirs de l’âme et le mérite de délaisser les désirs »

Assalâmu ‘alaykum wa Rahmatullahi wa Barakatuhu

بسم الله الرحمن الرحيم

« Le mérite de la faim, de la vie rude et de se limiter à peu de nourriture, de boisson, de vêtements et d’autres plaisirs de l’âme et le mérite de délaisser les désirs »

désert rose

Les versets

Traductions rapprochées :

« Puis leur succédèrent des générations qui délaissèrent la prière et suivirent leurs passions. Ils se trouveront en perdition, sauf celui qui se repent, croit et fait le bien : ceux-là entreront dans le Paradis et ne seront point lésés, »
(S19 /V59-60)

« Il sortit à son peuple dans tout son apparat. Ceux que aimaient la vie présente dirent : « Si seulement nous avions comme ce qui a été donné à Coré. Il a été doté, certes, d’une immense fortune« .  Tandis que ceux auxquels le savoir a été donné dirent : « Malheur à vous ! La récompense d’Allah est meilleure pour celui qui croit et fait le bien »
(S28/V79-80)

« Puis, assurément, vous serez interrogés, ce jour-là, sur les délices. »
(S102/V8)

« Quiconque désire [la vie] immédiate Nous nous hâtons de donner ce que Nous voulons; à qui Nous voulons. Puis, Nous lui assignons l’Enfer où il brûlera méprisé et repoussé. »
(S17 /18)

fleur jaune

Et parmi les hadith

Aïcha, qu’Allâh l’agrée a dit :

« la famille de Muhammed :bism2-1fee32: ne s’est jamais rassasiée de pain d’orge deux jours de suite jusqu’à la mort du Prophète :bism2-1fee32:» (Al Boukhari et Mouslim)

‘Ourwa a rapporté que ‘Aïsha disait :

« Par Allâh, ô mon neveu, il nous arrivait de voir la nouvelle lune, puis la suivante, puis la suivante, trois croissants dans une période de deux mois sans que ne soit allumé de feu dans les appartements du Messager d’Allâh :bism2-1fee32: . J’ai ‘(c’est-à-dire ‘Ourwa) demandé alors : « ô ma tante, quelle était donc votre nourriture ? » Elle me répondit : « les deux noirs : la datte et l’eau, si ce n’est que le Messager d’Allâh :bism2-1fee32: avait des voisins parmi les Ansars qui avaient des brebis, et ils envoyaient au Messager d’Allâh :bism2-1fee32: de leurs lait et il nous en donnaient à boire. » (Al Boukhari)

D’après Abi Sa’id Al Maqbouri , Abou Hourayra, qu’Allâh l’agrée, est passé par des gens qui avaient devant eux une brebis rôtie. Ils l’invitèrent donc mais il refusa de manger et dit :

« Le Messager d’Allâh :bism2-1fee32: a quitté ce bas monde sans avoir jamais été rassasié de pain d’orge » (Al Boukhari)

fleur désert

L’explication

L’auteur a mentionné ce chapitre après celui du renoncement (zouhd) dans la dounia.
Il explique qu’il convient à l’homme de ne pas multiplier les désirs de la vie d’ici bas et à se limiter seulement au besoin, et c’est ainsi que faisait le Prophète :bism2-1fee32:.

L’auteur a cité des versets dans lesquels nous est montré la fin de ceux qui suivent leurs désirs et qui délaissent la prière.

Allâh dit (traduction rapprochée) :

« Puis leur succédèrent des générations qui délaissèrent la prière et suivirent leurs passions. Ils se trouveront en perdition, sauf celui qui se repent, croit et fait le bien : ceux-là entreront dans le Paradis et ne seront point lésés, »

« Puis leur succédèrent des générations » c’est-à-dire ont succédé aux prophètes qui ont été cités avant ce verset. Et ces générations n’ont pas suivi leurs voie, mais seulement elles sont des « générations qui délaissèrent la prière et suivirent leurs passions. »

Délaisser la prière c’est la négliger :

♦ dans ses conditions, comme la purification, couvrir la nudité, etc
♦ dans ses piliers, comme la quiétude dans l’inclinaison, la prosternation, la station debout et la station assise
♦ dans ses obligations, comme la demande du pardon entre les deux prosternations, la glorification dans l’inclinaison et la prosternation, le premier tashahoud, et autres obligations.
♦ Et plus grave que cela, ceux qui la négligent par rapport à son heure.

Ils ne l’accomplissent qu’après son temps légal.

Ceux là, ou bien ils ont une excuse comme le sommeil ou l’oubli, et dans ce cas leurs prière est acceptée ,même en dehors de son temps ; ou bien ils n’ont pas d’excuse, et alors leurs prière est rejetée, elle n’est pas acceptée, même s’ils la prient mille fois.

Concernant Sa parole : « et suivirent leurs passions », c’est-à-dire : ils n’ont d’autres préoccupations que leurs désirs, ce que désirent leurs ventres et leurs parties (génitales).

Ils octroient des plaisirs à leurs corps, suivent ce qui fait plaisir au corps et ils délaissent la prière. Et le refuge est auprès d’Allâh !

Ensuite, Allâh dit en exposant ce qu’ils récolteront (traduction rapprochée) :

« Ils se trouveront en perdition » .

Ceci est une menace contre eux car ils auront la perdition comme châtiment, ceci parce la sanction est du même type que l’oeuvre.

(traduction rapprochée)

« sauf celui qui se repent, croit et fait le bien : ceux-là entreront dans le Paradis et ne seront point lésés, ».

Ensuite l’auteur mentionne le hadith de Aïsha, qu’Allâh l’agrée, qui montre comment était la vie du Prophète :bism2-1fee32:.

Il ne s’est jamais rassasié de pain d’orge deux nuits de suite, ceci à cause de sa pauvreté.

Deux mois passaient avec trois croissants de lune (ndt : apparemment il faut comprendre que le troisième mois était entamé, Allâh a’lam) sans que le feu ne soit allumé dans sa maison.

Il ne se nourrissait que des deux noirs : la datte et l’eau, malgré le fait que s’il le voulait les montagnes se seraient transformées en or pour lui.

Mais il voulait se limiter à la vie d’ici bas selon ce qu’elle vaut, selon le besoin uniquement. »

Original en arabe

Tiré de Ryad As Salihine avec l’explication de Cheikh Muhammad Ibn Salih Al-’Outheymine – الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Dentifrice Naturel

assalâmu ‘alaykum

On vous a parlé il y a quelques temps de la dangerosité du fluor que l’on retrouve dans l’eau, les dentifrices, médicaments…

Voici donc les alternatives naturelles au dentifrice industriel in shâ Allah.

Nous allons commencer avec le siwak, brosse à dent naturelle, une sunnah à pratiquer au quotidien

Le Prophète (salaLlahou alayi wa sallam) a dit : « Le siwak nettoie la bouche et amène la satisfaction du Seigneur » (Sahih at-Targhib wa Tarhib)
Ou : « Recourez au siwâk car le siwâk purifie la bouche et procure l’agrément du Seigneur. Chaque fois qu’il est venu me voir, l’ange Gabriel me recommandait le siwâk au point que j’ai crains qu’il nous soit prescrit à moi et ma communauté » (Rapporté par Ibn Mâjjah).

Bienfaits :

– élimine la plaque dentaire
– contribue à une bonne hygiène dentaire et buccale
– protège et renforce les gencices
– blanchit les dents
– lutte contre la mauvaise haleine

dossier santé : http://www.consoglobe.com/siwak-traitement-de-choc-tout-en-douceur-pour-avoir-de-belles-dents-cg

Il existe également des siwak, et des pâtes de dentifrice au siwak avec différents goûts.
On en trouve dans toutes les mektaba (librairies musulmanes) ou sur le net comme dans cette boutique My Deen

Il existe aussi le Per Blanc

Testé & approuvé ma shâ Allah. Voici le témoignage d’une autre utilisatrice : Blog Bébé au Naturel

Par contre, il peut être assez décapant pour certaines bouches alors le mieux est de l’utiliser en soin 1/2 x par sem. en complément du dentifrice habituel

Existe en deux goûts : citron et menthe

On en trouve sur le net également dans les sites bio

On peut également faire son propre dentifrice

Voici une petite recette maison pour faire un dentifrice naturelle… et efficace :

  1. Mélangez 20g de carbonate de calcium à 30g d’argile blanche,

  2. Ajoutez 1/2 petite cuillère de poudre de racine d’iris

  3. Mélangez 2 grammes de bicarbonate de soude (abrasif doux, pour la blancheur)

  4. Pour parfumer cette base de pâte dentaire, ajoutez 25 gouttes d’extrait de pépins de pamplemousse avec 6 à 8 gouttes de l’huile essentielle du parfum de votre choix (lavande, citron, pamplemousse, menthe).

  5. Pour la couleur et la fraîcheur, ajoutez 1 g de poudre de chlorophylle avec 50 ml de menthe poivrée (ou 30 mg de feuilles de menthe fraîche écrasée menu)

Voici une vidéo explicative :

 

 

 

 Autre recette avec du citron et du bicarbonate

  • Versez 1 cuillerée à soupe de bicarbonate de soude dans un bol

  • Ajoutez une dizaine (ou plus) de gouttes de citron

  • Mélangez : cela va mousser. Continuez jusqu’à obtenir une pâte un peu compacte

Et voilà, le dentifrice est prêt à l’usage ; à utiliser rapidement car il ne se conserve pas évidemment.

Ces deux recettes sont très bonnes pour la blancheur des dents. Mais il faut signaler que pour remplacer un dentifrice commercial chimique par un dentifrice naturel, il est les bâtonnets de salvadora persica (ou siwak) qui ont des qualités parfaites pour l’hygiène buccale et dentaire.

et pour finir encore plus simple, aller dans un magasin bio et acheter un dentifrice déjà tout prêt 😉

 

N’hésitez pas à nous laisser un petit commentaire pour vous donner vos astuces dentifrices naturels

🙂

Concombre / Datte – FAIRE REVIVRE UNE SUNNA

assalâmu ‘alaykum

Le Prophète Muhammad alayhi salat wa salam a été vu en train de manger des concombres avec des dattes fraîches. Musulmans #5072

Dans son ouvrage sur la médecine prophétique, le grand savant Ibn al-Qayyim a mentionné les bienfaits des concombres. Il a cité le Hadith prophétique que le Messager d’Allah alayhi salat wa salâm avait l’habitude de manger des qiththa (concombre) avec rutab (dattes fraîches). [Tirmidhi At’ima 37]

Ibn al-Qayyim dit que le concombre a les bienfaits suivants :

Désaltère la soif
Calme l’estomac enflammée
Bénéfique pour les douleurs de la vessie
Ses graines sont diurétiques
Il a ajouté que les concombres devraient être consommés avec quelque chose comme les dattes, de raisins secs ou de miel, comme ces rectifiera ses effets négatifs sur l’estomac.

BienFaits du concombre

Concombre (Cucumis sativus) appartient à la même famille que la pastèque, courgette, citrouille et autres types de courges. Il y a deux variétés de concombre ; ceux qui poussent à la consommation en frais (concombres de tranchage), et celles qui sont cultivées pour faire des conserves au vinaigre, comme les cornichons.

La chair du concombre est composée d’environ 95 % d’eau, mais il contient également de l’acide caféique et de vitamine C, qui est un composé naturel avéré un inhibiteur du cancer. La peau du concombre est riche en fibres et contient une variété de minéraux bienfaisants, y compris la silice, de potassium et de magnésium.

La silice chez le concombre est une composante essentielle du tissu conjonctif sain, qui comprend les muscles, tendons, ligaments, cartilages et OS.

La forte teneur en eau du concombre le rend naturellement hydratant et concombres sont couramment utilisés pour divers types de problèmes de peau, notamment le gonflement sous les yeux et les coups de soleil.

Les deux composés présents dans les concombres ; abscorbic acid (vitamine C) et l’acide caféique, prévenir la rétention d’eau, qui peut expliquer pourquoi les concombres appliqués par voie topique sont souvent utiles pour la dermatite, des brûlures et des yeux gonflés.

Les personnes qui ont participé à l’étude DASH (Dietary Approaches to Stop Hypertension), constaté qu’ajoutant des aliments riches en potassium, magnésium et en fibres, tels que les concombres, réduit l’hypertension artérielle à des niveaux plus sains.