Dentifrice / Soin fait maison, simple & efficace !

assalâmu ‘alaykum

dentifrice[1]

La plupart des personnes utilisent, à tort, des produits industriels chimiques lorsqu’il s’agit d’hygiène bucco-dentaire. Dans notre société actuelle, il est obligatoire socialement d’avoir des dents ultra blanches, parfaites et surtout avoir l’haleine ultra fraîche. Les industriels l’ont bien compris et envahissent les rayons avec leurs dentifrices en tout genre, bains de bouche… à y perdre la tête et ses dents au passage !

Car Oui tout ceci au détriment de la santé de notre bouche ! Nous vous invitons à vous informer sur le danger des dentifrices industriels si vous n’êtes pas déjà au courant : Et si le dentifrice était dangereux pour la santé ?

C’est pourquoi beaucoup se tournent désormais vers les dentifrices plus naturels, bio, fait maison … mais là idem gros casse-tête entre les poudres, les dentifrices solides, les prix parfois trop élevés, les pâtes…. des recettes en veux-tu en voilà : )

Comme tout débutant en cosmétique home made, nous avons testé forcément le fameux dentifrice avec le bicarbonate de soude vanté en long en large et en travers sur la blogosphère. Alors le bicarbonate c’est bien mais personnellement le goût passe moyen limite à donner la nausée même avec des huiles essentielles et de la glycérine pour masquer :s il peut être super irritant ou trop agressif. Du coup, on est repassé aux dentifrices déjà prêts mais voilà à force ça coûte cher.

Jusqu’au jour où tadaaa THE recette arrive enfin ! Testée et adoptée ici par les grands et les petits (qui sont contrôlés par des dentistes / orthodontistes et aucun souci de carie ou dents en mauvaise état bien au contraire elhamdulillah)

Trêve de blabla venons-en à la recette ! Vous n’avez besoin que de quelques ingrédients pour la recette de base après libre à vous d’améliorer la recette ou pas ^^ (comme nous l’avons fait)

13442212_1006688839385198_7901470458634151154_n

Comment préparer votre dentifrice

Ingrédients :

  • 2 CS d’huile de coco extra vierge (de préférence bio)
  • 1 CC de poudre de curcuma (de préférence bio)
  • 1 CC de poudre de carbonate de calcium ou de bicarbonate de soude. Le carbonate étant plus doux et moins abrasif que le bicarbonate.
  • quelques gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée (pour la fraîcheur) ou de menthe verte (odeur de chewing-gum) – à votre convenance entre 10 et 15 gouttes.

Attention aux huiles essentielles – femmes enceintes / allaitantes et enfants 

dentifrice2[1]

Instructions :

  1. Mélanger tous les ingrédients pour obtenir une pâte lisse et homogène.
  2. Transvasez le tout dans un pot, votre dentifrice est prêt à l’emploi !

Comment utiliser votre dentifrice

  1. Utilisez une brosse à dent spécialement pour ce soin car le curcuma va colorer votre brosse à dent. Si vous n’utilisez que celui-ci alors optez pour une seule brosse à dent ; )
  2. Mouillez votre brosse et trempez dans votre pâte
  3. Brossez-vous les dents normalement comme avec un dentifrice habituel
  4. Laissez reposer quelques minutes
  5. Crachez et rincez correctement votre bouche
  6. Admirez la brillance dans le miroir : D

Vous pouvez l’utiliser en dentifrice quotidien 3x par jour, ou en soin 1 x par jour ou par semaine tout dépendra de la sensibilité de vos dents et de vos gencives.

Propriétés

  • blanchissant
  • détartrant
  • brillance
  • abrasif doux
  • anti bactérien
  • anti viral
  • anti inflammatoire
  • anti fongique
  • aide à lutter contre les rougeurs et irritations des gencives

liste non exhaustive !

 

il_fullxfull.342129736

[Témoignage] Nelly Grosjean : cancer des ovaires, purge, nettoyer les émonctoires

Assalâmu ‘alaykum

Nous ne sommes pas médecin, ni pharmacien, ni autre… pour des lourdes pathologies veuillez vous adresser à des professionnels de santé in sha Allah.

Nous vous conseillons une naturopathe vraiment très professionnelle et compétente en la matière, il s’agit d’Irène Grosjean. Vous pouvez obtenir des consultations via son site et si vous le pouvez n’hésitez pas à aller faire des stages chez elle également ça vaut le coup : Consultation .

IMG_5532-199x300

Résumé :

Nettoyer le corps en nettoyant les grands émonctoires: intestins, foie, reins, vésicule biliaire… afin de les faire fonctionner correctement à nouveau.

5 mois de purge:
– jus de légumes (1 à 2L par jour)
– 1 avocat ou 1 poignée de graines germées
– grands nettoyeurs (purge) : chlorure de magnésium ou mieux sel de nigari, huile de ricin, Limonette purgative, magnesia san pellegrino

Après ces purges les cellules fonctionnent mieux.
Après la purge, modifier son alimentation : suprimer le sucre, (et abandonner les céréales et diminuer voire abandonner les féculents), un grand verre de jus de légume avant chaque repas, un jour de jeûne par semaine (repos mental, physique, digestif): une journée de jus de légume avec tisanes laxatives pour se nettoyer les intestins.

Transcription :

En parlant d’alimentation, il y a quelques années, une maladie insidieuse appelée cancer est passée à travers mon corps physique et là j’ai eu le vrai traitement donné par ma mère.

Tout le monde la connaît maintenant, elle s’appelle Irène Grosjean. Et j’ai purgé pendant 165 jours, c’est cinq mois et demi. La tumeur sur un ovaire était déjà importante comme un œuf d’autruche. Et cinq mois et demi après, il n’y avait plus du tout de tumeur.

Quels ont été mon rythme de vie et mon alimentation pendant cette période ? J’avais le droit au triptyque habituel des trois purges, c’est-à-dire nettoyer fortement le corps physique, les intestins d’abord, puis le sang, les reins, la vésicule, les grands émonctoires, refaire fonctionner ça correctement.

Bien sûr, comme tout le monde le sait, les maladies dégénératives et principalement le cancer, arrivent à un moment, sur un choc. C’est le facteur déclenchant. C’est aussi le fait de montrer à l’organisme qu’il est capable de… qu’il a déjà pris la décision de se soigner. C’est comme si la maladie disait : « Stop ! Maintenant tu t’occupes de moi. « J’ai besoin que tu t’occupes de moi, de ce corps physique. « Tu n’es pas un pur esprit ni une machine à travailler. « Il faut s’occuper de ce corps physique. « Fais attention à moi, s’il te plaît. »

Mon alimentation dans ces cinq mois et demi, c’était des jus de légumes toute la journée, c’était deux litres, une à deux bouteilles de jus de légumes, parce que j’étais beaucoup en voyage. J’étais bien juste en voiture, avec ma petite mère qui me promenait partout. J’avais besoin de voir la mer, la campagne, d’être dehors, et je ne pouvais plus être enfermée. Bien sûr ma tête n’allait pas très bien. C’était une période hyper dépressive. Gros chagrin, gros chagrin d’amour comme tout le monde en a. C’était le facteur déclenchant.

Six mois et demi après, j’avais perdu deux tailles, j’étais en pleine forme. On n’a plus du tout parlé de tumeur qui a disparu. C’est possible, je ne suis pas la seule. Il y a plein de gens pour lesquels c’est arrivé de la même manière. J’avais droit en plus du jus de légumes à un avocat ou des graines germées. C’était mon alimentation de la journée.

Quand on parle de purge, on se pose des questions. On dit que les purges c’est pas bon, que c’est difficile et compliqué. Nous en avons trois, que nous prenons depuis très longtemps. J’ai grandi au Celnat Nigari, qu’on appelait chlorure de magnésium. On avait notre cure de magnésium dix jours par mois régulièrement. Vingt grammes dans un litre, dont on buvait trois verres par jour. On faisait comme ça dans mon enfance. Ça renforce le système immunitaire. C’est bon dans tous les cas pour tous les humains et animaux.

Et puis de là, il y a 2-3 autres purges. La limonette purgative, la magnésie San Pellegrino, le Chlorumagène, et puis celle que j’ai appelée pendant très longtemps HDR, je ne pouvais plus prononcer son nom, c’est l’huile de ricin. L’huile de ricin décolle les glaires de ceux qui ont des problèmes respiratoires. J’ai eu un père asthmatique, donc génétiquement je suis aussi un petit peu touchée. J’ai fait de supers cures de HDR, l’huile de ricin. Il y a des gens qui adorent ça, ça a le goût d’huile de noisette.

Ces purges drastiques, ces grands nettoyeurs, permettent de faire éliminer les acides, les colles et les cristaux que nous avons accumulés pendant des années, de faire un grand nettoyage.

Quand le corps est nettoyé, nos cellules sont toutes contentes, Elles fonctionnent beaucoup mieux. Quand elles sont perturbées par un ensemble de produits chimiques ou d’aliments non conformes à une alimentation humaine, ce qui est le cas pour la plupart de l’alimentation classique actuelle, alors le corps réagit et dit : « Non, je ne veux plus ! « Puisque tu ne veux pas m’écouter, je vais somatiser, fabriquer une maladie qui va t’obliger à m’écouter, à m’écouter moi, le corps physique.

Voilà l’histoire des grandes purges et des grands nettoyeurs.

Il y a aussi de l’alimentation simple, l’alimentation de cure. Dans les grands principes, je dis : supprimons le sucre, c’est vraiment un poison, ajoutons un grand verre de jus de légume avant chaque repas.

Une fois par semaine, comme c’était dit dans toutes les religions dans le temps, les religions, c’est « relier à », à l’univers. C’était de faire un jour de jeûne, un jour de nettoyage, un jour de stop. C’était le jour de méditation, c’était le jour de repos. C’était le repos physique, mental et digestif.

On peut le faire aisément dans notre civilisation en faisant une journée de jus de légume, ça c’est facile à faire. C’est un puissant reminéralisant, ça donne de la vitalité on n’est pas affaibli et on peut quand même travailler ce jour-là. Et puis faire un jour par semaine une bonne tisane laxative, quelque chose qui nettoie les intestins, de façon à se départir au fur et à mesure des excès et de ne pas prendre de l’embonpoint, des douleurs, etc. C’est pas la peine. Nous avons les moyens. Ça existe et il est possible de le faire.

Nelly Grosjean Respirer la santé :

*****************************************************************

Source : Santé-nutrition.org

10 plantes pour soulager le mal de tête

assalâm ‘alaykum

10 plantes pour soulager le mal de tête

Le mal de tête est très fréquent dans les pays industrialisés : plus de 80% des femmes et 66% des hommes en souffriraient régulièrement. Pour y remédier, il est possible de se tourner vers les plantes. Voici 10 plantes et leur posologie pour lutter contre les maux de tête.

Source : Passeport.net

La grande camomille contre les migraines

La grande camomille contre les migraines

On utilise depuis des siècles les feuilles de la grande camomille (Tanacetum parthenium) pour prévenir et lutter contre les migraines récurrentes. De nos jours, l’Organisation Mondiale de la Santé et l’ESCOP (European Scientific Cooperative On Phythotherapy) reconnaissent officiellement l’efficacité de cette plante herbacée originaire des Balkans pour la prévention et la diminution de la fréquence et de l’intensité des crises de migraine. On expliquerait en partie l’effet préventif de la grande camomille contre les migraines par la présence d’un agent actif dans les feuilles appelé la parthénolide.

Posologie : On préconise de mâcher de 125 mg à 250 mg de feuilles séchées par jour ou de prendre cette même quantité sous forme de gélules de poudre de feuilles séchées ou de feuilles lyophilisées (normalisées à 0,2% de parthénolide).

Bon à savoir : Il ne faut pas confondre la grande camomille avec la camomille allemande (Matricaria recutita) ou romaine (Chamaemelum nobile), deux plantes différentes et qui n’ont pas les mêmes propriétés pharmacologiques.

 

La menthe poivrée pour en finir avec le mal de tête

La menthe poivrée pour en finir avec le mal de tête

Probablement originaire du Moyen-Orient, la menthe poivrée (Mentha x piperita) est une plante vivace qui résulte d’un croisement entre la menthe verte (Mentha spicata) et la menthe aquatique (Mentha aquatica). On utilise l’huile essentielle de menthe poivrée, extraite des parties aériennes de la plante, par voie externe comme remède aux maux de tête. L’usage de cette huile essentielle est reconnu par l’Organisation Mondiale de la Santé, l’ESCOP et la Commission E1. Une étude2 clinique avait montré l’efficacité de l’huile essentielle de menthe poivrée par voie externe pour atténuer le mal de tête (= céphalée de tension). Selon les résultats de cette étude, procéder à un massage circulaire avec une solution d’éthanol comprenant 10% d’huile essentielle de menthe poivrée soulagerait efficacement les maux de tête, autant qu’une dose de 1 000 mg d’acétaminophène (Tylenol®).

Posologie : Par voie externe, on recommande de déposer entre 2 et 3 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée pure ou diluée dans un peu d’huile végétale (par exemple l’amande douce) ou d’eau tiède sur le front, les tempes ou au niveau de la nuque et de masser circulairement les zones concernées. Si le mal de tête persiste, renouveler l’opération toutes les 15 à 30 minutes. Attention, il ne faut pas appliquer l’huile essentielle de menthe poivrée trop près des yeux.

Bon à savoir : Les huiles essentielles renferment de puissants principes actifs et sont contre-indiquées chez les femmes enceintes et les jeunes enfants. Il est indispensable de prendre certaines précautions et de respecter scrupuleusement les posologies. En cas de doute, demandez conseil auprès d’un professionnel de santé.

 

 

L’écorce de saule contre les maux de tête

L’écorce de saule contre les maux de tête

L’usage de l’écorce de saule blanc (Salix alba) dans le traitement des maux de tête est officiellement reconnu par la Commission E et l’ESCOP. En phytothérapie, on utilise généralement l’écorce des jeunes branches du saule blanc, un arbre vivant dans les régions humides de l’hémisphère nord (Europe, Russie, Asie Centrale, Afrique du Nord…) et pouvant atteindre une hauteur de 25 mètres. L’écorce de saule produit de la salicine, une substance active transformée par l’organisme en acide salicylique et dont la structure chimique est proche de celle de l’aspirine. Les propriétés fébrifuges (prévenir et faire disparaître la fièvre) et analgésiques (réduire la douleur) de l’écorce de saule blanc permettraient ainsi de soulager efficacement le mal de tête.

Posologie : Porter à ébullition entre 150 et 250 ml d’eau avec 2 à 3 g d’écorce de saule puis laisser mijoter pendant environ 5 minutes. On préconise de boire jusqu’à 4 tasses de ce mélange par jour. Il est également possible d’opter pour la prise quotidienne d’extrait normalisé en salicine : prendre 60 mg de salicine de 1 à 4 fois par jour.

Bon à savoir : L’écorce de saule est contre-indiquée chez les personnes allergiques à l’acide acétylsalicylique (Aspirine®). En cas de doute, il est préférable de consulter un professionnel de santé.

 

La Reine-des-prés, cette aspirine végétale

La Reine-des-prés, cette aspirine végétale

Tout comme l’écorce de saule blanc, la Reine-des-prés (Filipendula ulmaria), somptueuse plante herbacée vivace pouvant atteindre 1m50 et vivant dans les prairies ou les prés humides du continent européen, contient dans ses fleurs blanches des dérivés salicylés, de puissants agents actifs aux propriétés anti-inflammatoires, antalgiques et fébrifuges. La Reine-des-prés, ainsi que l’écorce de saule blanc, sont d’ailleurs à l’origine de la découverte de l’acide acétylsalicylique, plus communément appelé l’aspirine. Grâce à sa forte teneur en flavonoïdes et en salicylés, on reconnaît l’usage de la Reine-des-prés dans le traitement des maux de tête. L’avantage de cette plante est que son utilisation n’entraîne pas d’effets secondaires sur l’estomac : contrairement à l’aspirine, les dérivés salicylés présents dans les fleurs de la Reine-des-prés protègent la muqueuse gastrique.

Posologie : Pour soulager les maux de tête, il est généralement recommandé de faire infuser 1 à 2 cuillères à soupe de fleurs séchées de Reine-des-prés dans 250 ml d’eau bouillante, de filtrer la préparation et de boire jusqu’à 3 tasses de tisane par jour.

Bon à savoir : Les personnes allergiques à l’aspirine ne doivent pas utiliser cette plante dans le traitement des maux de tête. 

 

Le pétasite pour prévenir les crises de migraine

Le pétasite pour prévenir les crises de migraine

En phytothérapie, on utilise les extraits normalisés de rhizome de pétasite (Petasites officinalis) pour prévenir et traiter les attaques de migraine. Deux essais cliniques publiés au début des années 2000 ont démontré l’efficacité de cette plante herbacée dans la prévention de la migraine. Dans l’étude la plus ancienne1, la prise quotidienne d’extraits normalisés de pétasite (Petadolex®) pendant 3 mois a permis de diminuer significativement la fréquence des crises de migraine. Le second essai2 a clairement confirmé les résultats du premier, les participants ayant pris chaque jour 150 mg d’extrait de pétasite durant 4 mois ont constaté une forte baisse des attaques de migraine. 

Posologie : Les personnes plus sujettes aux crises de migraine peuvent prendre au cours d’un repas entre 50 mg et 75 mg d’extrait normalisé de pétasite, 2 fois par jour pendant 4 à 6 mois. 

Bon à savoir : A l’état brut, le pétasite renferme des substances (= alcaloïdes de pyrrolizidine) toxiques pour les poumons et le foie. Les extraits normalisés de rhizome de pétasite, quant à eux, ne sont pas dangereux et sont très bien tolérés par l’organisme.

 

Mal de tête : essayez le romarin !

Mal de tête : essayez le romarin !

En cas de migraine ou de céphalée, l’utilisation du romarin (Rosmarinus officinalis) est une bonne alternative aux médicaments antalgiques. Cette plante vivace originaire du bassin méditerranéen soulagerait les maux de tête grâce à son action anti-inflammatoire, et en particulier la migraine provoquée par le froid. On utilise traditionnellement le romarin en infusion ou en inhalation pour prévenir ou traiter le mal de tête.

 Posologie : 

  • Infuser 2 g de romarin séché, l’équivalent d’une cuillère à café, dans 150 ml d’eau bouillante pendant 10 minutes, filtrer et boire la tisane dès l’apparition des maux de tête. Si la douleur persiste, il est possible de prendre jusqu’à 3 tasses de tisane de romarin par jour. 
  • En inhalation, faire bouillir une poignée de romarin séché dans 1L d’eau, verser le tout dans un grand bol, se couvrir la tête avec une serviette puis bien respirer les vapeurs de la solution jusqu’à ce que le mal de tête disparaisse.
  • L’huile essentielle de romarin peut également être efficace en cas de migraine, disposer 1 à 2 gouttes de cette huile essentielle de romarin sur les tempes, le front ou la nuque et frictionner en prenant bien soin d’éviter tout contact avec les yeux. 

Bon à savoir : Les huiles essentielles renferment de puissants principes actifs et sont contre-indiquées chez les femmes enceintes et les jeunes enfants. Il est indispensable de prendre certaines précautions et de respecter scrupuleusement les posologies. En cas de doute, demandez conseil auprès d’un professionnel de santé.

 

La lavande vraie contre les maux de tête

La lavande vraie contre les maux de tête

La lavande vraie (Lavandula angustifolia) est une plante vivace originaire du bassin méditerranéen. Très appréciée pour son odeur forte et agréable, la lavande vraie est principalement connue pour ses propriétés calmantes et apaisantes. L’huile essentielle de lavande vraie, obtenue par par distillation complète des sommités fleuries, soulagerait les migraines et les céphalées de tension. Cette huile essentielle est considérée comme la « panacée universelle » car elle possède de nombreuses propriétés thérapeutiques et permet de soulager de nombreux maux tels que l’agitation, l’anxiété, l’insomnie, les inflammations des voies respiratoires, les douleurs musculaires, l’hypertension artérielle, les troubles gastriques, etc. Ses propriétés anti-inflammatoires et anti-douleurs en ferait un excellent allié pour lutter contre les maux de tête et les attaques de migraine.

Posologie : Pour soulager les maux de tête et favoriser l’endormissement, on préconise de mélanger 1 à 2 gouttes d’huile essentielle de lavande vraie avec un peu d’huile végétale comme l’amande douce, de déposer la solution sur les tempes ou le front et de procéder à un massage circulaire. Sinon, porter à ébullition environ 1L d’eau, puis ajouter entre 2 et 4 gouttes d’huile essentielle de lavande vraie. Verser le tout dans un grand bol, couvrir sa tête avec une serviette et inspirer les vapeurs pendant plusieurs minutes. 

Bon à savoir : Les huiles essentielles renferment de puissants principes actifs et sont contre-indiquées chez les femmes enceintes et les jeunes enfants. Il est indispensable de prendre certaines précautions et de respecter scrupuleusement les posologies. En cas de doute, demandez conseil auprès d’un professionnel de santé.

Traiter le mal de tête avec le Ginkgo biloba

Traiter le mal de tête avec le Ginkgo biloba

Le Ginkgo biloba, arbre sacré en Chine et au Japon, fait partie de la plus ancienne famille d’arbres connue, les ginkgoaceae apparus il y a plus de 270 millions d’années, bien avant l’ère des dinosaures. On utilise principalement les feuilles du Ginkgo biloba car elles sont riches en flavonoïdes, en quercétine, en bilobalides et en ginkgolides. Grâce à ses propriétés vasodilatatrices et neuroprotectrices, ainsi qu’à son effet antioxydant, cet arbre favorise la circulation sanguine et protège les cellules nerveuses. L’Organisation Mondiale de la Santé et la Commission E reconnaissent l’usage de l’extrait normalisé de feuilles de Ginkgo dans le traitement des symptômes de la démence, notamment les pertes de la mémoire, les troubles de la concentration, la dépression, les acouphènes et les maux de tête d’origine vasculaire. En augmentant le flux sanguin cérébral, le Ginkgo biloba permettrait de soulager les maux de tête.

Posologie : Prendre de 120 à 240 mg d’extrait normalisé de Ginkgo biloba, en 2 ou 3 prises au cours de la journée. On préconise de commencer le traitement en prenant 60 mg par jour afin d’éviter d’éventuels effets secondaires comme des troubles digestifs, une agitation ou même des maux de tête. Il s’agira ensuite d’augmenter progressivement la dose si le mal de tête persiste.

 

L’eucalyptus pour lutter contre les maux de tête

L’eucalyptus pour lutter contre les maux de tête

L’eucalyptus est originaire d’Australie. On retrouve une grande variété d’espèces partout dans le monde (Europe, Australie, Afrique du Nord, Madagascar, Sri Lanka, Amérique du Sud…)  puisque ce sont des arbrisseaux ou des arbres qui s’acclimatent facilement partout, peu importe l’environnement. On utilise traditionnellement l’eucalyptus pour traiter les affections des voies respiratoires et soulager les douleurs rhumatismales. Toutefois, la propriété analgésique de l’huile essentielle d’eucalyptus, en partie due à la présence d’eucalyptol dans les feuilles de l’arbre pourrait entraîner de légers bénéfices contre les maux de tête.

Posologie : Il est préconisé de diluer 1 à 2 gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus dans un peu d’huile végétale puis de frictionner les temps et le front avec quelques gouttes de la solution. Attention, il faut éviter tout contact avec les yeux.

Vaincre le mal de tête avec la mélisse

Vaincre le mal de tête avec la mélisse

Utilisée depuis des siècles pour ses vertus calmantes et relaxantes, la mélisse officinale, également appelée mélisse citronnelle (Melissa officinalis) à cause de son parfum citronné, permettrait de diminuer la douleur causée par les migraines ou les céphalées de tension. Les effets antiviraux et anti-douleurs de la mélisse permettraient de lutter non seulement contre les crises de migraine mais aussi contre les infections virales, souvent responsables d’intenses maux de tête. 

Posologie : La mélisse peut être utilisée en infusion pour calmer les maux de tête. Ajouter de 1,5 g à 4,5 g de parties aériennes séchées de la mélisse à environ 150 ml d’eau bouillante, filtrer la préparation et boire jusqu’à 3 tasses de tisane par jour.

 

 ****************************************************************

 Source : Passeport.net

Dentifrice Naturel

assalâmu ‘alaykum

On vous a parlé il y a quelques temps de la dangerosité du fluor que l’on retrouve dans l’eau, les dentifrices, médicaments…

Voici donc les alternatives naturelles au dentifrice industriel in shâ Allah.

Nous allons commencer avec le siwak, brosse à dent naturelle, une sunnah à pratiquer au quotidien

Le Prophète (salaLlahou alayi wa sallam) a dit : « Le siwak nettoie la bouche et amène la satisfaction du Seigneur » (Sahih at-Targhib wa Tarhib)
Ou : « Recourez au siwâk car le siwâk purifie la bouche et procure l’agrément du Seigneur. Chaque fois qu’il est venu me voir, l’ange Gabriel me recommandait le siwâk au point que j’ai crains qu’il nous soit prescrit à moi et ma communauté » (Rapporté par Ibn Mâjjah).

Bienfaits :

– élimine la plaque dentaire
– contribue à une bonne hygiène dentaire et buccale
– protège et renforce les gencices
– blanchit les dents
– lutte contre la mauvaise haleine

dossier santé : http://www.consoglobe.com/siwak-traitement-de-choc-tout-en-douceur-pour-avoir-de-belles-dents-cg

Il existe également des siwak, et des pâtes de dentifrice au siwak avec différents goûts.
On en trouve dans toutes les mektaba (librairies musulmanes) ou sur le net comme dans cette boutique My Deen

Il existe aussi le Per Blanc

Testé & approuvé ma shâ Allah. Voici le témoignage d’une autre utilisatrice : Blog Bébé au Naturel

Par contre, il peut être assez décapant pour certaines bouches alors le mieux est de l’utiliser en soin 1/2 x par sem. en complément du dentifrice habituel

Existe en deux goûts : citron et menthe

On en trouve sur le net également dans les sites bio

On peut également faire son propre dentifrice

Voici une petite recette maison pour faire un dentifrice naturelle… et efficace :

  1. Mélangez 20g de carbonate de calcium à 30g d’argile blanche,

  2. Ajoutez 1/2 petite cuillère de poudre de racine d’iris

  3. Mélangez 2 grammes de bicarbonate de soude (abrasif doux, pour la blancheur)

  4. Pour parfumer cette base de pâte dentaire, ajoutez 25 gouttes d’extrait de pépins de pamplemousse avec 6 à 8 gouttes de l’huile essentielle du parfum de votre choix (lavande, citron, pamplemousse, menthe).

  5. Pour la couleur et la fraîcheur, ajoutez 1 g de poudre de chlorophylle avec 50 ml de menthe poivrée (ou 30 mg de feuilles de menthe fraîche écrasée menu)

Voici une vidéo explicative :

 

 

 

 Autre recette avec du citron et du bicarbonate

  • Versez 1 cuillerée à soupe de bicarbonate de soude dans un bol

  • Ajoutez une dizaine (ou plus) de gouttes de citron

  • Mélangez : cela va mousser. Continuez jusqu’à obtenir une pâte un peu compacte

Et voilà, le dentifrice est prêt à l’usage ; à utiliser rapidement car il ne se conserve pas évidemment.

Ces deux recettes sont très bonnes pour la blancheur des dents. Mais il faut signaler que pour remplacer un dentifrice commercial chimique par un dentifrice naturel, il est les bâtonnets de salvadora persica (ou siwak) qui ont des qualités parfaites pour l’hygiène buccale et dentaire.

et pour finir encore plus simple, aller dans un magasin bio et acheter un dentifrice déjà tout prêt 😉

 

N’hésitez pas à nous laisser un petit commentaire pour vous donner vos astuces dentifrices naturels

🙂